En partenariat avec la maison familiale et rurale, des lycéennes vont partir au Québec à la fin du mois.

En route pour le Canada Les élèves feront un stage de 12 jours au Québec. © Photo

photo N. L.
L'impatience règne à la Maison familiale et rurale de Saint-Trélody : bientôt le départ. Les élèves de la section bac pro service à la personne s'apprêtent à partir en voyage, certaines à Malte, d'autres au Québec. Mais il ne s'agit pas exactement d'un voyage touristique car les jeunes filles partent en stage à l'étranger.

23 élèves se rendent à Malte le 22 février, dans le cadre du projet Léonardo, accompagnés par Michel Favre (vice-président de la MFR et président de l'office de tourisme de Montalivet) ainsi que Constance Mayeux (formatrice d'Anglais dans l'établissement). Pour le Québec, le départ est fixé au 19 février.

Les 17 élèves seront dans un premier temps encadrées par Jean-éric Delpu, responsable d'une classe de Terminale, et Laure Peyruse, responsable de la mobilité. Ceux-ci ne resteront que 12 jours au Canada. La suite de l'encadrement sera assurée par Anne Cordier et Pascal Bourdot de l'association Amitié Médoc Québec.

Anne et Pascal ont une grande connaissance du Québec : ils ont beaucoup de contacts sur place et ont déjà vécu plusieurs séjours, notamment dans la province de Mauricie. « En ce qui concerne le projet pédagogique, explique Laure Peyruse, nous voulons amener les jeunes vers l'autonomie et la découverte d'un pays par le biais des entreprises à l'étranger. Sur 17 élèves, neuf ont un hébergement gratuit chez les maîtres de stage.

Une aide bienvenue

Du côté des subventions, elles ont reçu l'aide des mairies, du Conseil régional (400 euros), du ministère de l'agriculture (380 euros) entre autre. Ce qui a conduit à une baisse très significative du prix de revient du séjour : un mois au Québec pour environ 1 000 euros par personne. « Grâce à l'aide du président de l'association France Québec, Marc Martin, une attestation de partenariat entre France Québec et Amitié Médoc Québec dispense les jeunes de visa ce qui simplifie le côté administratif. Dans le courant du mois de juillet, ce sera au tour des jeunes Québécois de venir découvrir la région. Le but est de pérenniser les échanges et de trouver de nouveaux contacts au niveau des entreprises acceptant des stagiaires.

Déjà, les formateurs pensent à l'échange de l'année prochaine. À leur retour, les jeunes réaliseront un film sur leur expérience grâce aux conseils de l'équipe de BFM TV.

Cette réalisation sera présentée le 27 mai au rocher de palmer dans le cadre de la journée de clôture des mobilités où 500 jeunes des différentes maisons familiales sont attendus. Le scénario est déjà écrit. Lorsqu'elles parlent de leur voyage, les jeunes filles ont les yeux brillants et rêvent déjà à leur voyage. « Nous allons découvrir un autre climat, explique Manon, ainsi qu'une culture différente. Nous avons conscience que c'est une grande chance qui nous est donnée. »

Nadine Larqué