La fin de cette année scolaire est marquée par les échanges qui s’intensifient entre une maison familiale du moyen Atlas au Maroc et celle de Saint-Trélody.

Maison familiale de Lesparre : un lien particulier avec le Maroc Symbole de sa volonté de s’ouvrir sur le monde, la maison familiale de Saint-Trélody a participé à la cérémonie de clôture du programme européen Léonardo 5. © Photo

Photo S. D.
Si vous désirez voir du pays, on disait jadis de s’engager dans la Légion… Aujourd’hui, pour les jeunes qui ont choisi les formations par alternance, s’inscrire en maisons familiales est synonyme, également, toujours pour celle de Saint-Trélody, de voyager. Comme au Maroc pour une trentaine d’élèves qui viennent de concrétiser un échange avec la maison familiale d’Aguelmouss, dans le Moyen-Atlas près des villes impériales de Fès et Meknès.

Ce partenariat qui a débuté timidement, il y a trois ans, d’abord avec un échange entre les enseignants et les dirigeants des deux maisons familiales est désormais renforcé par ce récent séjour avec les élèves qui ont pu découvrir l’univers de leurs homologues marocains, leur mode de vie et la géographie de ce pays des mille et une nuits.

Saïd, le trésorier de la maison d’Aguelmouss a fait plusieurs séjours à Saint-Trélody et a assisté à la toute fin du mois de mai à la cérémonie de clôture du programme européen Léonardo 5.

Une image d’ouverture

Seule maison familiale de la Gironde a bénéficié de ce programme, les représentants de celle de Saint-Trélody se sont retrouvés au château Palmer de Cenon au milieu de 300 élèves d’Aquitaine pour recevoir les diplômes ad hoc attestant de leurs stages effectués à Malte, sur le thème de la mobilité. Les élèves qui avaient effectué leurs stages au Canada ont été invités à témoigner sur leurs expériences, au titre de la mobilité internationale.

Conséquence immédiate pour la formatrice en anglais, Constance Mayeux, de l’établissement lesparrain : bénéficier d’un stage de perfectionnement en langue anglaise, de 15 jours, à Malte.

Autant dire que dans ces conditions, la MF de Saint-Trélody renforce son image d’ouverture sur le monde qui séduit sa directrice, Annick Fradet, initiatrice avec ses collègues enseignants, de l’échange avec l’école marocaine et les stages d’un mois à l’étranger, pour les terminales bac pro qui sont en train de passer leur examen final. Le dernier à être préparé en deux ans. En effet, à la rentrée prochaine, la première promotion du bac pro de Service aux personnes et au territoire (Sapat) va débuter pour trois ans. « Avec deux diplômes à la clé », insiste Laure Peyruse, la chargée de communication de la MF. A la fin de la première et en contrôle continu, les élèves obtiendront le Bepa avant leur bac, l’année suivante.

Rendez-vous le 29 juin

C’est tout ceci et bien d’autres choses comme la manière de vivre ensemble, à l’internat, que l’équipe de la maison familiale se propose de faire découvrir aux familles désireuses d’inscrire leurs enfants dans ce parcours en alternance, le samedi 29 juin de 9 heures à 13 heures.

Le même jour et aux mêmes heures, la maison familiale de Saint-Yzans ouvrira également ses portes pour une découverte de sa filière liée à la viti-vinicole ou encore les métiers du bâtiment qu’elle propose au sein de son établissement.